J’ai tellement joué, j’ai eu des fous rires face à mon texte, des moments de colère et l’on peut vraiment faire passer sa rage dans la langue.

thumbnail
Christine Marcandier Diacritik